dimanche 21 décembre 2008

Départ II

A peine le soleil levé, il touche mes paupières, je saute de mon lit. Pas de larmes pour pleurer comme ces derniers matins, un sourire aux lèvres. Pas questions de mérite ou pas mérite, il est là. Je le prends comme tel, ce fabuleux sourire sur mon visage. Un véritable. Le soulagement d'être. Oui je t'aime, tu m'aimes. Pas la peine de l'expliquer, de nous l'expliquer, de l'écrire, de le dire, nous le savions et nous le saurons, ce que nous voulons, à quoi nous nous attendons. C'est dans ce but là que le chemin prend cette tournure. Ce n'est plus une question de choix à présent ni une happy end à la con. Je me réveille ce matin là, pleine d'espoir en moi. La douleur positive. Grandir au reste du monde. Savoir ce que je veux et ce que je ne veux pas. Ca commence tout ça n'est ce pas? Savoir ce qu'il en est, véritablement. Comprendre que je suis amoureuse de la capture des instants. Oui c'est là, c'est ça, c'est le bon chemin. Ljosmynd. Et que personne n'ajoute rien.

Posté par Aletheia à 14:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Départ II

    Et...Action!
    Qu'on se le dise!

    Posté par Guillaume, dimanche 21 décembre 2008 à 20:16 | | Répondre
Nouveau commentaire