vendredi 6 février 2009

Thig.

Comment oses tu? Tu joues à ce jeu qui m'est infect. Le dégoût atroce de ta haine. Toi mon double, oui parce que tu es mon double, qu'importe tout ça. Toi qui as tué mes idéaux sur l'amour, sur l'affection, bref sur toute forme d'amour qui me laisse comme une loque, là comme ça, à la merci de ta haine. A devoir accepter tous tes choix, même celui que tu m'offres à présent. Voulant mon bonheur et mon malheur à la fois. Quel paradoxe es tu? Quel paradoxe suis je? Les gens qui nous observent nous traitent ainsi. Deux paradoxes qui savent... [Lire la suite]
Posté par Aletheia à 02:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

dimanche 21 décembre 2008

Départ II

A peine le soleil levé, il touche mes paupières, je saute de mon lit. Pas de larmes pour pleurer comme ces derniers matins, un sourire aux lèvres. Pas questions de mérite ou pas mérite, il est là. Je le prends comme tel, ce fabuleux sourire sur mon visage. Un véritable. Le soulagement d'être. Oui je t'aime, tu m'aimes. Pas la peine de l'expliquer, de nous l'expliquer, de l'écrire, de le dire, nous le savions et nous le saurons, ce que nous voulons, à quoi nous nous attendons. C'est dans ce but là que le chemin prend cette tournure. Ce... [Lire la suite]
Posté par Aletheia à 14:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 21 décembre 2008

La douleur

D'avoir tout compris.
Posté par Aletheia à 02:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 15 décembre 2008

Dans l'immédiat

Régler le pourquoi des crises d'angoisses Préparer Londres Prendre la lumière en photo Du sable dans les mains Ne pas dormir Aller à NY Avoir une guitare bleue Respirer l'eau Apprendre à ne pas renoncer Ne pas oublier Dormir peut être
Posté par Aletheia à 00:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 4 novembre 2008

Il n'y a rien de pire...

... qu'un amour réciproque qui vous détruit pour vous construire.
Posté par Aletheia à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 29 juillet 2008

A te raconter

Je raconte trop souvent que j'ai la flemme de tout faire. Mon estomac va craquer (les salades estivales c'est pas pour moi, les fricandelles non plus quand on y réfléchit bien surtout quand on a vu Dikkenek). Mode apathique is back. En attente de nouvelles. Raconte moi avec la Moldavienne c'était comment. Je sais je devrais te demander ça par lettre. J'ai l'adresse bien notée dans un texto. Pardonne moi mais le stylo est pour l'instant trop douloureux à prendre en main. J'ai perdu l'habitude des lignes, j'envisage même de les... [Lire la suite]
Posté par Aletheia à 17:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]